Diana Vreeland

Je dis souvent que je n’aime pas la mode. Je lis ELLE et d’autres magazines, j’aime découvrir les nouvelles collections en boutique et observer le style des parisien(ne)s, mais je m’habille tout le temps pareil. Je ne pense pas vouloir travailler dans le milieu de la mode, et puis il parait que c’est un milieu plutôt féroce… Pourtant, au semestre dernier, une de mes matières préférées était l’histoire de la mode, enseignée par un prof passionné hyper énergique. Plus que les matières, les coupes et les tombés que je laisse aux futurs stylistes, j’ai adoré comprendre l’évolution du vêtement, son rôle dans la société ainsi que sa représentation sociale. J’aime aussi comprendre l’histoire des créateurs de mode qui ont façonné cette évolution vestimentaire. D’ailleurs, Arte fait de très beaux reportages, et après en avoir vu un sur Yves Saint Laurent et sur Diana Vreeland, je peux dire que mon oeil a véritablement changé. 007.jpg

Diana Vreeland

Cette après-midi j’ai regardé le reportage sur Diana Vreeland. Une femme d’exception, avant-gardiste qui a révolutionné le monde de la mode et la façon dont nous la percevons aujourd’hui, passionnés de mode ou non. Femme née à la belle époque (qui me semblait si lointaine, alors qu’en fait c’était il y a « à peine » un siècle), cette femme était considérée comme le vilain petit canard par sa maman (plutôt cliché je sais). Elevée à Paris puis aux Etats-Unis dès l’âge de dix ans, l’école n’a jamais été son fort, la danse russe étant sa véritable passion. Très rapidement, elle comprend qu’une vie doit être choisie, et décide de devenir une personne hors du commun. Elle passera outre son physique peu conventionnel, qui deviendra un avantage car on dira que personne ne lui ressemble, et s’imposera comme une papesse de la mode. Et oui, il n’y a pas seulement Anna Wintour qui soit connue et reconnue. Lire la suite

Publicités

La guerre des sexes. Style and competition.

Non je ne vais pas vous parler théorie des genres. En revanche samedi soir je suis allée à Villepinte (oui loin, là bas sur le RER B) pour assister à une soirée du Gucci Paris Master. J’aime les poneys, depuis longtemps et je ne m’en cache pas. Il y avait des obstacles, du cuir, des fleurs et des flammes. Oui la deuxième partie de la soirée était déguisée, effets spéciaux brûlants garantis. Quatre heures de sauts en hauteur et de cavaliers hauts en couleurs, pour mon plus grand bonheur.

IMG_6714On s’envole, on s’envole, on s’envooooooole…

Lire la suite

Coup de coeur

Autrefois, j’avais les bras couverts de tatouages malabar gagnés au club mickey. Aujourd’hui, j’ai un tatouage éphémère sur l’avant bras droit, tellement plus chic.

IMG_3259

DCER nous a été présenté à l’ImagYnarium la semaine dernière. Proposant des tatouages temporaires noirs ou dorés finement dessinés, cette jeune entreprise peut aussi réaliser des calques personnalisés. Ca change des tampons moches en soirées…

Coup de coeur

IMG_3336

Noirmoutier, l’île de la tentation ? A défaut de bimbos peuplant les plages, on a de petits gateaux  pour enfants (pas) sages. Tous les étés, crêpes, gaufres et brioches sont accompagnées de caramel au beurre salé. Avec des marais salants à perte de vue, pas difficile de fabriquer l’onctueuse crème à base de sucre et de lait dans sa version salée.

Dans sa version croustillante, le caramel se marie bien aux biscuits sablés. D’ailleurs les Palets du Gois en sont le parfait exemple; une fois entamé, difficile de ne pas toucher le fond du paquet…

Accompagnés d’une tasse de thé rooibos, ces petits gateaux feront un parfait goûter hivernal.

Coup de coeur

Qui dit nouvel appartement dit nouvelle décoration. Grace à internet, pas difficile de trouver de l’inspiration. Les petits e-shop à tous les coins de pages web sont un appel à la tentation et j’ai trouvé de futures tasses potentielles !

tasse

C’est donc chez Ernest est Céleste qui propose une jolie sélection d’objets pour la maison, que j’ai trouvé ces tasses. Heureusement que je n’habite pas à Nantes car l’e-shop va bientôt avoir pignon sur rue…

plateau-et-bol-blanc coussin-en-lin-smile           tableau-aimante

Ces bols et leur plateau en bambou, ce coussin et ce tableau aimanté, sont aussi jolis et abordables. Noël approchant à grand pas je vais pouvoir commencer à songer aux cadeaux à offrir…