Nike – We Run Paris 2015

Hello !

Avant de partager des articles londoniens suite aux dix jours passés là bas avec mon école, je vais vous parler un peu de la course Nike à laquelle j’ai participé dimanche. Dans mon dernier article, à propos de la super Color Run, je terminais par un « participera, participera pas aux 10 km organisés par Nike ? « . La réponse (maintenant évidente) est que oui j’ai couru ces 10 km. La preuve en image :

IMG_5198

Carrément floue et granuleuse la photo, mais on ne voit pas mon visage rouge comme ça 😉

Après la fameuse color run, j’ai décidé de continuer de courir, histoire de reprendre le sport après une année passée assise à manger des cookies. Car courir dans les escaliers du métro le matin ou après un enfant de 18 mois le soir en babysitting, ne m’a pas permis de rester en top forme. Hello petit jean bordeaux qui dort dans mon placard mais que j’aimerais bien reporter un jour.

Difficile de courir sans s’arrêter pour marcher au début, et puis au bout de 4 – 5 km, retour au bercail. Rouge et essoufflée hein. Mais à force de deux ou trois entrainements par semaine, j’ai arrêté de marcher, et puis j’ai allongé la distance. Bon mon top aura été 8 km (un aller retour jusqu’à la tour eiffel, yeah) alors c’est pas non plus dingue et dimanche je me demandais un peu dans quel état j’allais terminer la course.

Malgré ma bonne volonté, je n’ai pas couru à Londres (pourtant j’avais emporté tout mon attirail). Avec beaucoup de marche à pied, des heures de sommeil manquantes (j’ai découvert les joies de l’auberge !) et deux repas sur trois à base pain de mie, le mode de vie ne s’y prêtait pas trop non plus. J’ai donc fait un break de deux semaines avant la course : courbatures garanties le lendemain de ce 10K. Ca n’a pas raté d’ailleurs 🙂

Donc dimanche réveil à 7h30 (ceux qui me connaissent savent que je suis une marmotte) et petit déjeuner de champion : banane et barre ovomaltine accompagné d’un thé. Euh faudrait que je me renseigne sur la barre ovomaltine car pas sûre que ça soit ce qu’il y a de plus sain, mais y’a un sportif dessiné dessus donc on va dire oui. J’enfile ma super tenue de course avec mon beau t-shirt nike reçu dans le pack de course deux jours plus tôt, je mets ma puce à ma chaussure droite et en avant pour le départ donné à coté de la cité de la mode. Dans le métro, plein de coureuses avec le t-shirt orange alors au moins je suis sûre de ne pas être la dernière. Je discute avec une fille qui fait le 15 km parce que le 10 km, déjà fait l’année dernière et puis les semi-marathon aussi. Ok.

Je fait mon chemin à travers la marée humaine jusqu’à la ligne de départ où j’attends sagement, sous les confettis, en écoutant la musique et les encouragements des coachs nike, ou je ne sais qui, perchés sur l’arche jaune. Ambiance de folie et motivation garantie.

IMG_5179

3, 2, 1, c’est parti !

Je connais le parcours par coeur, car il se déroule autour de mon quartier, je pars donc avec l’avantage de savoir où sont situées les montées et les descentes. Pendant les premiers kilomètres c’est d’ailleurs les montages russes, avenue des gobelins, boulevard auguste blanqui, rue de la glacière puis boulevard arago jusqu’à Denfert Rochereau. Pour ceux qui connaissent, c’est gratiné.

Il fait chaud, on est au soleil alors qu’il n’est que 9h, donc le ravitaillement au cinquième km est plus que bienvenu, un peu d’eau et ça repart. Trop peur de m’étouffer avec leurs fruits secs en courant. La suite se fait plutôt en descendant alors ça va tout seul, le fait d’être entouré de dizaines d’autres coureuses en permanence me permet de rester motivée et finalement les kilomètres défilent. Mon objectif était de ne pas marcher alors j’ai démarré vraiment lentement et du coup je sens que j’ai encore de l’énergie tout au long. J’accélère un peu sur la fin, en essayant de ne pas regarder les filles qui marchent car sinon je me mets à penser à mes muscles qui me disent, tu nous fais quoi là ? Et puis hop la ligne d’arrivée arrive après une dernière super montée.

Je vois des filles qui terminent le 15 km en même temps que moi et je me dis que j’ai une grosse marge de progression. Dans un monde idéal j’aurais souhaité courir cette course en 1h maximum, mais je savais que ça ne serait pas réaliste alors 1h10 ça sera. Par contre j’ai terminé cette course en me disant l’année prochaine ça sera les 15 km. Je vais donc continuer mes entrainements pour faire baisser mon temps et augmenter ma distance.

Après la course, remise du superbe collier médaille (j’ai croisé des filles avec dans le métro cette semaine !) et ravitaillement. Course féminine oblige c’est contrex et barre spécial K. Heureusement, il y avait aussi quelques fruits, j’ai pu goûter mes premiers abricots de la saison ! Ensuite direction le Photo Booth pour une photo souvenir et l’atelier pour apprendre à se masser les jambes avec Biotherm.

Je suis ravie de cette matinée et j’ai hâte de recommencer. Ma prochaine course sera sans doute les 10km Paris Centre avec Nike, car l’idée de courir au milieu de l’avenue de l’Opéra et rue de la Paix entres autres, je trouve ça plutôt sympa. Et puis j’ai un record à battre ! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s