Et rond, et rond, petits macarons…

Foie gras, pain d’épice, figues, marrons glacés, buche chocolaté… A Noël, le festival des plats donne le tournis et fait exploser le compteur de calories. Cette année, j’ai particulièrement apprécié les macarons salés et sucrés, qui permettent de déguster plein de saveurs différentes en mini portions. Habituellement, je ne suis pas fan de ces mignardises, trop chères en boutique, trop longues à faire à la maison, mais lors du dîner de Noël, j’ai découvert quelques parfums qui ne m’ont pas laissée indifférente.

IMG_3781Chez Pierre Hermé, je demande les salés.

Fois gras-pain d’épice, un vrai délice, fois gras-figue, pas mal non plus et truffe blanche, délicat mais très parfumé. Vendus en sachet séparé, lorsqu’on l’ouvre, l’odeur de la truffe se répand dans toute la pièce. Sublime pour les fins amateurs du champignon.

IMG_3780Chez Dalloyau, des macarons sucrés nous ont été offerts…

Dalloyau fait de bons macarons, certes. Mais après tout si on se rappelle du nom de ce blog, à votre avis quel pourrait être le parfum qui a retenu toute mon attention ?

Et oui, le macaron Earl Grey bergamote m’a fait oublier chapon, purée de marrons, champagne et saumon fumé. Chassez le naturel il revient au galop. Le petit rond jaune parsemé de brins de feuilles de thé ci-dessous m’a conquise. J’ai rarement mangé de gâteaux parfumés au thé, à l’exception de cake au thé matcha. Mais là, double coque légèrement craquante, ganache onctueuse, fraîche et citronnée ont fait chavirer mes papilles du coté de la force macarons.

A peine la boite terminée, je retourne chez Dalloyau afin d’en racheter et de faire découvrir ce bonheur à d’autre amateurs de thé. Cadeaux de dernière minute bonjour ! A mon grand dam, ils avaient été dévalisés. Je ne cèderai pas à l’appel de la framboise, de la pistache et du chocolat, mais je reviendrai, foi de Victoria.

IMG_3783Thé bergamote, Chocolat Intense et Framboise.

Trop occupée à rêver de macarons au thé, je suis passée à côté de ceux au café, les seuls macarons que j’aime normalement. J’ai néanmoins goûté ceux à la noisette, qui ne sont pas mauvais du tout. Un parfait accompagnement avec un petit espresso post diner de Noël.

Il me semblerait injuste de ne pas inclure une photo de bûche dans un article concernant la gastronomie du 25 décembre donc voila !

IMG_3714Ispahan version bûche Pierre Hermé

Ce dessert avait remporté les suffrages l’année dernière, donc pour un (des nombreux) dîner de Noël, cette bûche avait retrouvé le chemin de notre table. Toujours dans le thème des macarons, comme vous pouvez le voir. Dans sa version classique, c’est un macaron à la framboise, garni de ganache à la rose et au litchi, entourée de belles framboises fraîches. Un vrai délice, frais et agréable, parfait pour clôturer un dîner en été.

Du coup cela peut paraître étrange au mois de décembre, mais après l’entrée et le plat qui ne sont pas très light, cette pâtisserie permet de finir sur une note plus fraîche que la traditionnelle bûche triple chocolat qui n’envoient pas seulement les grands-parents dans les bras de morphée…

Et vous, quels sont vos desserts festifs préférés ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s